LIENS - MENUS
ACCUEIL - ESPACE EDITORIAL
f d e
ACCUEIL - ESPACE EDITORIAL
PhotOpera offre une plateforme pour la photographie d'auteurs, de grands espaces de présentation pour les photographes membres de l'association, des contenus rédactionnels, des ateliers pour de jeunes photographes ainsi que des reportages sur les événements de la photographie.











2008
2007

Alan Humerose

Propos de l’exposition (tiré de la présentation du livre Le Vertige des Réserves, qui paraît simultanément à l’ouverture de l’exposition) :
Tout ce qui constitue la réserve réclame une lumière, espère un jour.
Les bibliothèques et les musées possèdent bien plus de trésors qu’ils ne peuvent en montrer.

L’homme y conserve les traces de son passé, de sa science, de son industrie et de ses arts. Il scrute cet amoncellement de nids et de tombeaux, de plumes et de pierres, de balais et de parures, d’in-folios et de tableaux, de molécules et de poisons, de têtes coupées et de bustes glorieux.
Cette accumulation de choses et d’indices est en expansion et fascine comme l’univers dont les étoiles brillent mais n’éclairent pas l’espace.
Entreposés dans des environnements tenus discrets, tous ces objets sauvegardés composent des réserves de plus en plus vastes et intrigantes.
C’est le milieu connu des chercheurs, des spécialistes, mais ignoré du public alors que chacun aimerait pouvoir le visiter.
Le photographe et auteur Alan Humerose est allé fouiller ce monde secret en attente d’exposition, en convoitise de lumière.
Son parcours au sein du patrimoine scientifique et artistique n’est pas un documentaire sur l’état de telle ou telle collection. C’est une traversée poétique et capricieuse, sous les lumières tamisées et quelque peu chaotiques, des dépôts mystérieux de la découverte, des coulisses de la mémoire et des promesses de savoir.
C’est la visite d’une caverne d’Ali Baba faite à la lampe de poche comme nous irions découvrir le grenier de nos propres histoires.
C’est, face à ces fonds, le vertige de l’étonnement.


Collectif Bar Floréal

Le bar Floréal est un collectif parisien qui depuis sa fondation, en 1985, a signé un grand nombre de reportages et d'actions photographiques, proposant un regard à la fois collectif et individuel. Onze photographes, Jean-Christophe Bardot, Bernard Baudin, Sophie Carlier, Jean-Luc Cormier, Hervé Dez, Eric Facon, Marc Gibert, André Lejarre, Olvier Pasquiers, Caroline Pottier, Nicolas Quinette ainsi que le photographe-graphiste Alex Jordan (de l'atelier Nous travaillons ensemble), accompagnés de Cécile Luca (iconographie et production), de Fouad Houiche (laboratoire noir et blanc)et de Christiane Bagard (numérisation) participent aujourd'hui à cette aventure.Ensemble et individuellement, ils réalisent et sont souvent à l'origine de projets culturels, artistiques ou de communication dans lesquels la photographie est explorée sous ses multiples formes (reportages, ateliers, expositions, projections, éditions, en association régulières avec d'autres acteurs (écrivains, musiciens, conteurs, journalistes, sociologues, habitants, architectes, graphistes…). Dans chacune de leurs réalisations, les photographes de Floréal tentent d'apporter leur regard, leur sensibilité et leur expérience pour inventer des images neuves, ouvertes, toujours respectueuses et jamais complaisantes, pour témoigner, interroger, faire naître la réflexion, la discussion et la poésie au coeur de la cité. En 20 ans d'existence, plus de 40 projets ont ainsi été concrétisés. L'identité du Bar Floréal s'est ainsi construite au fil des années et des projets autour de ces objetifs communs : montrer l'humain dans sa singularité et sa diversité, questionner les problématiques du monde dans lequel nous vivons, offir des espaces d'échange aux publics les plus divers.


Focale à Nyon, 25ans d'activité

Idéalement nichée dans une ancienne bâtisse située près du Château de Nyon, Focale est la plus ancienne galerie suisse entièrement dédiée à la photographie. Son histoire est celle d’une passion. En 1982, le photographe Daniel Baudraz et Constantin Fernandez se lançaient un magnifique défi en ouvrant une galerie à but non lucratif, destinée à promouvoir la photographie d’expression. Leur but était de privilégier une photo plutôt réaliste, de tendance reportage, comportant une recherche de qualité, de rareté, d’originalité, remarquable également par son pouvoir émotionnel et son aspect poétique. L’esprit Focale était né.

Par la suite, désireux de dynamiser les rencontres entre photographes et public, les deux fondateurs créaient en 1985 une Association regroupant les membres photographes professionnels et des membres de soutien. En 1989, une librairie spécialisée ouvrait également ses portes. Ainsi, en quelques années, Focale se forgeait un label de qualité, devenant un espace de rencontres convivial, un carrefour concret entièrement dédié à la photographie dont la réputation a peu à peu largement dépassé les frontières suisses pour rayonner sur un plan international.

Organisant une dizaine d’expositions par an, Focale a accueilli des photographes venus non seulement de toute l’Europe mais aussi, entre autres, des USA, du Mexique, du Paraguay, de Cuba, de Russie. Des photographes célèbres tels que Robert Frank, Leonard Freed, Mario Giacomelli ou Gilbert Garcin ont fait halte en ses murs. Une de ses vocations est également d’offrir une plate-forme à de jeunes photographes, de montrer leur travail et de contribuer ainsi à la découverte de leur talent.

25 ans d'activité de la galerie Focale


2006
2005
2004
2003
avant 2003







ooo